Commerçants et artisans du canton vers une accessibilité pour tous

Publié le par Christophe Chaudun

Sur l’invitation de Christophe CHAUDUN Conseiller général du   canton de Montfort-le-Gesnois, une quarantaine d’artisans et commerçants se sont retrouvés le 2 octobre dans la salle Capella de Connerré en présence de représentants de la Direction Départementale des Territoires (DDT) de la Chambre de Commerce et d’Industrie CCi et de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat CMA.

 

Au cours de ses permanences et des rencontres qu’il a faites sur le canton, la question de l’accessibilité a été évoquée à plusieurs reprises à Christophe CHAUDUN en raison de la date butoir de 2015 qui se rapproche et des nombreuses questions que cela pose pour tous les petits commerces existants en particulier. La loi avait été votée le 11 février 2005 des aménagements ont été engagés par les collectivités pour les espaces publics.  Mais pour les ERP de proximité existants, le temps a passé et l’échéance de la mise aux normes arrive.

 

Même si cette question n’est pas dans le domaine de compétence du Conseil général, après réflexion et contacts avec la CCI, la DDT et la CMA, il a été décidé d’organiser une réunion de sensibilisation à l’échelle du canton pour avoir des échanges directs et plus riches de l’expérience de chacun avec les personnes compétentes. Cette réunion sur le sujet est, dans le Département, une première pour répondre aux attentes des artisans et des commerçants.


Après un exposé, très pointu techniquement, de toutes les normes vers lesquelles il faut se projeter une plaquette de la DDT et de la CCI ont été remises à chaque participant pour avoir « L’essentiel pour mieux vivre dans son environnement » et « L’accès à tout pour tous ». Il a été précisé et conseillé de prendre contact avant tous travaux d’aménagement avec les services instructeurs pour engager les bonnes dépenses car chaque établissement a ses propres particularités et les travaux d’aménagements ne sont pas « standard ». Les cas prévus par le régime dérogatoire ont été évoqués : si des travaux doivent être engagés, des solutions simples peuvent souvent être trouvées.

fiche illustration accessibilité

 

Après deux heures d’échanges Christophe CHAUDUN prononce un message de remerciements aux personnes présentes et aux intervenants suite à un débat riche d’enseignements.


Cette première rencontre a le mérite de poser les difficultés qui se présentent et de voir comment ensemble il est possible d’avancer pour trouver des solutions.

La loi existe et doit être appliquée pour le bien vivre ensemble, c’est une démarche citoyenne dans laquelle les élus locaux sont partie prenante. Ils seront attentifs à toutes les situations car les dossiers compliqués devront trouver une solution sans mettre en péril l’activité du commerçant ou de l’artisan.


La présence et le maintien du commerce de proximité en milieu rural, l’accueil des personnes à mobilité réduite doivent se rejoindre dans une vision commune de la vie quotidienne. C’est là l’esprit de la loi Accessibilité pour 2015.

 

Commenter cet article